Pourquoi cet accent tiré à l’oblique

sur le nom de la bête? Et si c’était pour y tapir le « où » de la quête et faire signe vers l’horizon qui échappe ? 

 

Quatre poètes (Gill, Lepage, Ménard et Morali) et une artiste multidisciplinaire (Lupien) arpentent les territoires, défrichent des pistes d’écriture et d’images, cherchent à « rafraîchir » la figure de l’ours. 

 

Le projet Oùrs revêt différentes peaux :

les livres jumeaux Oùrs et La porte sera débarrée (Possibles éditions, 2019), l’exposition-lancement-lecture-performance Les pistes de l’ours (Montréal, 21 septembre 2019) et enfin, ce site web (ours.land)

créé par Catalá.

Le projet Oùrs a bénéficié du soutien 

du programme Nouveau chapitre du

Conseil des arts du Canada.

couve-ours.jpg
porte-debarree-couve.jpg

les

livres