La même route

libre

 

son nom

la Terre

couverte de nuit.

Une voiture noire passe me prendre aux aurores. Dans mon sac, un sleeping épais, une lampe frontale, quelques chandelles. Nous rions à voix étouffées.

 

De Montréal à Ekuanitshit, effleurer le fleuve, s’en faire un vêtement liquide avec lequel se fondre à la forêt, retrouver le battement sourd de son cœur derrière chaque arbre, rattraper les morceaux de vie qui traînent. Ne pas crier, de joie ou de peine. Penser à l’Ours dont les griffes dorées percent la