L'Ours

mange

ma faim.

Perdue au milieu des lacs. Au loin, Kukamessiu-utshu. Les jambes mouillées d'avoir suivi le chien dans la rivière, certaine qu'il connaissait le chemin du retour — il voulait seulement s'amuser encore — j'ai marché vers le sud jusqu'à ce que je ne puisse plus avancer, au bout d'une langue de terre. S'il arrivait un jour que je m'égare, je prendrais les cimes des montagnes Kukamess comme repère et elles m'indiqueraient le sud, m'avait fait répéter Shimun.

 

Ces petites îles aux grands mâts d'épinettes flottant dans la brume me rappelaient la mer quand nous arrivions sur le grand lac en canot. Les ministukussat se sont tellement imprimées en moi qu'un jour elles ont donné leur nom à mon fils, Ministukuss, Petite île. J'ai dû passer à côtôé du campement sans le voir. J'ai marché trop loin vers le sud.