Shimun,

je reviens.

Dix-neuf ans se sont écoulés sans que je revienne à Kukamessit habiter le lac et la forêt. La peur d’être confrontée au manque. Le vieil homme n’est plus. 

 

Nous étions beaux. Nous étions vivants. Les animaux, parfois, se montraient à