Toutes loups dans les mains des arbres

mes grands-mères flocons d'ailes

m'enveloppent de leur flux.

Pour qu'une forêt te parle, ferme les yeux et chante, laisse venir le vent. La forêt, des racines à la cime, sent notre présence.

On dit de toi, Penassin, que tu es devenue une louve blanche. Ta petite sœur Nuenau t'a vue, il n'y a pas plus tard qu'un mois, la regarder de l'autre côté de la plage. Elle a empêché son compagnon de te tirer dessus, en